Mots-clefs

, , , ,

L’Estonie vient d’annoncer l’utilisation de  Facebook et Twitter afin de communiquer avec ses ressortissants bloqués à l’étranger, en raison du volcan islandais.

Dans un article récent Le Figaro rappelait qu’Internet se mobilise pour aider les «naufragés» du volcan, soulignant que « à l’aide du mot-clé «ashtag» ou «volcan», il est possible d’accéder à des dizaines de plans pour trouver une voiture, un bus, un ferry… « .

Twitter est toujours présent, et d’une façon plus générale les réseaux sociaux, dès qu’il se passe quelque chose d’important dans le monde. Rappelons nous les attentats de Bombay ou le tremblement de terre en Haïti.

L’administration française commence à s’y intéresser. Le Ministère des Affaires Étrangères a été le premier mais il n’est plus le seul.

L’Agence Pour la Création d’Entreprises (APCE) sur http://twitter.com/apce, le site Vie Publique, la Documentation Française, la CNIL et plus récement la réforme des retraites sans oublier le Ministère de l’Intérieur ou celui de l’Éducation Nationale.

Il est intéressant de consulter, pour chacun de ces sites officiels, la liste de leurs abonnements respectifs.

Publicités