Étiquettes

, ,

Inutile d’en ajouter au battage médiatique lié à la sortie de l’Ipad.

Ce produit présenté comme avant-gardiste sur le plan de la technologie le serait-il également du point de vue de son éco-conception ?

L’ iPad est-il green ? Rien n’est moins sûr à la lecture de faits et de quelques commentaires de bon  sens.

Le classement de Greenpeace des 18 plus grands constructeurs informatique, publié en janvier 2010, pour une « High Tech responsable », classement environnemental place Apple en 5° position.

En pratique Apple se moque de vous / (greenit.fr) car « oublie de préciser que pour atteindre une finesse de 1,3 cms d’épaisseur, la tablette utilise une batterie… soudée. Oui, vous lisez bien : soudée. Lorsque la batterie sera morte, vous pourrez donc jeter votre tablette« .

Apple bride ses appareils : « C’est toujours comme cela avec Apple, on appelle cela une « stratégie » : les premiers arrivés (généralement ceux qui font la queue toute la nuit devant un magasin) sont ceux qui payent le plus cher, et qui ont le produit le moins élaboré« .

Par ailleurs le fabricant chinois de l’iPad a été mis en cause.
L’IPAD est aussi dénoncé comme un gadget nuisible : « Tablette numérique à mi-chemin entre téléphone mobile et ordinateur portable, l’iPad, outre une utilité discutable, n’a rien d’inoffensif. Il résume en effet à lui seul l’effroyable gaspillage en cours de matières premières, et notamment de « terres rares », un ensemble d’éléments métalliques nécessaires à nombres d’applications informatiques« .

Pour compléter ce tour d’horizon je recommande la lecture du billet très détaillé de Geoffroy Caron « iPad : La pollution électronique comme modèle d’affaire » qui éclaire la réflexion.

Pour en savoir plus sur l’éco-conception :

Publicités