Mots-clefs

, , ,

La commission européenne vient de publier le rapport 2009 de la situation des entreprises au sein de l’union 27 (pdf – 746kb – 60 pages). C’est en quelque sorte le résumé du rapport complet European Business: Facts and figures – 2009 edition qui comprend 567 pages.

Ces documents confirment clairement la place prépondérante des PME dans le tissu économique européen en nombre et en croissance, mais aussi la fragilité des ces entreprises face à la crise.

En effet, ces chiffres de 2008, montrent la répartition suivante des entreprises

Parmi un peu plus de 20 millions d’entreprises, en dehors du secteur financier, environ 99,8% sont des PME (moins de 250 personnes et 50 M€). Dans ce secteur des PME, la grande majorité (92%) sont des micro- entreprises de moins de 10 personnes. De 2002 à 2008 l’augmentation des PME européennes a été de 2,4 millions environ, soit 13% alors que dans le même temps les grandes entreprises n’ont augmenté que de 5%.

L’emploi dans ces PME représente environ 2/3 de l’emploi total.

Pendant les années 2002-2008 les PME ont constitué la « machine à emploi » de l’UE., avec un accroissement annuel moyen de 1,9% pour un total de 9,4 millions sur la période.

En 2009 la croissance des PME s’est ralentie de 5,5%  et 28% des euro-PME ont subi une baisse de la demande sur leur marché. Le rapport conclue que dans les années à venir les PME fortement orientée vers le marché intérieur vont continuer à être confronté à la faiblesse de la demande.

L’accès au financement est le second point critique pour les euro-PME.

Au sein de l’union c’est en Tchéquie que le nombre de PME par 1000 habitants est le plus important. La France se situe un peu en dessous de la moyenne européenne des 27.

Prochain billet : cartographie des PME françaises

Publicités