Étiquettes

, , , ,

Chaque fois que l’occasion se présente j’insiste pour souligner l’impact d’une bonne représentation cartographique pour aider à comprendre un concept, illustration du fameux principe selon lequel un bon dessin vaut mieux qu’un long discours.

Voici un nouvel exemple, plutôt original : la représentation de la densité des émissions de messages Twitter dans Paris. Les données sont issues de la collecte et de l’analyse systématique des tweets dont la localisation a pu être déterminée. Voir pour information les cadrans de Tweet-o-Meter (mise à jour permanente). Comme sur les cartes de géographies les plaines sont en vert, les montagnes en marron et les cimes enneigées en blanc, selon le principe que les plaines sont les lieux d’où s’envoient le moins de message Twitter contrairement aux sommets d’où il s’en émet le plus.

Voici cette carte du twitter parisien

Les  cartes de Londres et New-York  présentent  un profil similaire.

L’auteur de cette étude situe les « sommets » de Paris à la « Dent des Halles » et parle d’une « Falaise du Louvre ». Cette étude est basée sur la collecte des données géolocalisées à partir des messages Twitter.

Chacun en tirera la conclusion qui lui convient :

  • Vous avez dit fracture numérique ?
  • Le gazouillis des campagnes reste celui des oiseaux.
  • Si vous voulez que vos déplacements restent confidentiels évitez de parler sur Twitter.

Source : Urbantick

Publicités