Étiquettes

, , , ,

Le premier billet publié par Activeille, il y a 10 ans en octobre 2000, était consacré à un service gratuit  de traduction en ligne, T-mail. Pour obtenir la traduction d’un message il suffisait d’en envoyer le texte par courriel selon certaines conventions d’adresse. Mieux même : en indiquant en cc l’adresse du destinataire dans la langue cible, celui-ci recevait directement la traduction dans sa langue (réservation d’hôtel,par exemple). Ce service, T-mail, devenu inactif et qui a conservé une interface très « années 1990 », annonce son retour pour janvier 2011.

Depuis cette époque les services de traduction en ligne ont beaucoup évolué, qu’il s’agisse des outils automatisés ou de l’accès facilité aux traducteurs humains.

En dix ans de parcours dans les entreprises je serais tenté de retenir ces services de traduction comme la gamme d’outils qui finalement se révèle la plus performante.

On connaît bien sûr toute la gamme des services et outils, gratuits ou payants, souvent évoqués par Activeille.

En voici un raccourci.

DocTranslator permet de traduire en ligne des documents Office, en conservant la mise en page et les styles! Le service est assuré par Google Translate.

Pour obtenir la traduction en français du terme anglais « amazing » il suffit d’inscrire « en:fr amazing » dans le formulaire de recherche de Google.

Prompt (http://www.online-translator.com/) est outil très simple d’utilisation. Il offre un traducteur de texte, de mot et de site. Les principales langues latines sont couvertes ainsi que le russe. Il donne les mêmes résultats que Google Documents mais  est bien plus simple d’utilisation.

Babelplex est un moteur qui permet de rechercher dans Google en utilisant simultanément deux langues parmi une trentaine. Il suffit de sélectionner la langue dans laquelle la requête est formulée (le français, par exemple) et la langue dans laquelle la requête doit être traduite et exécutée.
Les résultats dans les deux langues sont affichés en parallèle.

Pour la traduction de page en ligne http://www.freetranslation.com/ fournit de bons résultats.

Wordreference est un service de traduction en ligne, assez classique sur le plan des fonctionnalités, mais qui présente l’avantage d’un forum où les membres enregistrés peuvent échanger leurs traductions. Ce dispositif est intéressant puisqu’il permet éventuellement de valider la traduction auprès d’un national de la langue cible.

En fin je voudrais terminer cette revue par un retour d’expérience personnelle. Il y a quelques mois j’ai réalisé une mission d’expertise technique pour le compte d’un société étrangère. Notre langue de travail était l’anglais. La langue de rédaction du rapport était le français. Compte tenu du volume de ce rapport (plusieurs centaines de pages) la relecture commune pour sa validation présentait une difficulté majeure.

Pour préparer ce travail de relecture, en face à face, j’ai utilisé le logiciel (installé sur mon PC) de traduction SYSTRAN Business Translator (sélectionné après des tests). Il s’intègre au traitement de texte et permet de définir un dictionnaire métier (mots à ne pas traduire, traduction imposée de certains mots, etc).

Chaque chapitre était ainsi traduit en anglais, relu rapidement de ma part (en particulier pour enrichir le dictionnaire métier) et adressé au collègue étranger. Bien que la traduction ne soit pas parfaite elle lui permettait suffisamment de comprendre et de sélectionner les points à discuter au cours de nos séances de travail. Ce mode de fonctionnement nous a considérablement facilité la tâche.

Si vous avez besoin régulièrement d’une aide à la traduction je vous recommande de vous intéresser aux  services et outils de traduction en ligne.

Publicités